Mashrou3i

News

Le GDA Rjim Maatoug donne aux femmes les moyens d’agir grâce à la formation professionnelle et aux produits traditionnels

février 1, 2022

Située aux portes du désert Tunisien et aux frontières de l’Algérie, Rjim Maatouk est une oasis dont les conditions climatiques et les terres arides peuvent parfois en faire douter plus d’un sur son potentiel agricole. Toutefois, les plantations de palmiers et de dattiers en ont fait l’une des principales régions d’agriculture biologique des dattes en Tunisie.

Olfa Gares, jeune entrepreneure ambitieuse et passionnée par la valorisation des produits du terroir tunisien y a saisi une occasion pour lancer le groupement de développement agricole il y a près de 12 ans, et plus récemment sa marque affiliée « Jardins secrets ».

Originaire de Sousse, Olfa se destinait à une carrière dans l’industrie agroalimentaire. Guidée par sa passion, elle décide de changer de vie pour venir s’installer à Rjim Maatoug dans le gouvernorat de Kébili, et y démarrer un projet pour la valorisation des produits issus de dattes.

« A l’origine, rien ne m’encourageait réellement à créer une entreprise. Je trouvais les procédures compliquées, la recherche de fonds, les étapes administratives… Jusqu’à ce que j’entre en contact avec la mairie de Rjim Maatoug et l’association Dream in Tunisia, qui m’ont encouragée à créer un GDA pour les femmes de la région. Avec leur aide, j’ai pu bénéficier du matériel de production et disposer d’un local pour l’installation de l’entreprise. »

La jeune entrepreneure réalise alors que l’entrepreneuriat social peux constituer un réel apport pour la promotion du patrimoine agricole et rural. En créant le GDA de Rjim Maatoug, Olfa s’investit dans la valorisation du potentiel agricole des régions du sud, mais aussi dans l’émancipation des femmes et dans le respect des équilibres naturels à travers les produits issus de l’agriculture biologique. Un triple impact qui encourage Olfa à développer ses compétences techniques, ainsi que celles de ses partenaires.

« La formation initiale a aidé nombreuses des femmes partenaires. A travers leur engagement dans l’apprentissage du métier, elles ont compris que leur rôle n’était pas celui de simples ouvrières mais qu’elles étaient indépendantes à part entière. Cette phase a été précurseur et essentielle pour la suite des évènements. »

Au fur et à mesure, le GDA développe la qualité de ses produits du terroir, sirop de dattes, tisanes, confitures… pour en obtenir finalement leur certification biologique. En 2020, le groupement expose ses produits au salon BioExpo à Tunis et reçoit de nombreux encouragements. Un engouement du public qui encourage la fondatrice du GDA à redoubler d’efforts sur le développement de leurs produits.

En 2021, Olfa découvre le projet d’accompagnement entrepreneurial Mashrou3i financé par l’USAID. Lors de deux séminaires consécutifs, les experts du projet encadrent les jeunes femmes entrepreneures et les accompagnent dans la croissance de leur groupement et la valorisation de leurs produits.

« Quand j’ai intégré le projet Mashrou3i, on nous a appris ce qu’impliquait réellement la notion d’entrepreneuriat social et solidaire : quels étaient nos droits, les avantages, le plan d’affaires social… La réalisation des 30 cours du programme HP LIFE nous a aussi permis d’améliorer nos compétences d’entrepreneures. »

Fondatrice du tout premier GDA de femmes à Rjim Maatoug, Olfa se sens fière du parcours déjà accompli par ses partenaires. Outre une indépendance gagnée à travers la naissance d’une nouvelle vie professionnelle, les 25 femmes de Rjim Maatoug ont clairement gagné en confiance.

« Ce n’est pas facile mais les femmes sortent de leur zone de confort. Lorsqu’elles bénéficient de plus d’attention (que ce soit de partenaires, formateurs ou autres), cela leur permet de s’affirmer et de s’émanciper. Elles s’entraident, et se fixent de nouveaux objectifs qui les confortent pour les défis à venir. »

L’impact positif du GDA Rjim Maatoug prouve de nouveau que l’accompagnement des femmes actives dans les régions rurales du pays est essentiel pour contribuer au développement économique régional et permet d’évoluer vers une meilleure équité sociale.