Mashrou3i

News

Olivna, modèle de la progression fulgurante du secteur de l’huile d’olive en Tunisie

février 11, 2021

 

Février 2021, la pandémie du coronavirus continue d’affecter toutes les régions de la Tunisie. Oussama Belhadi, directeur d’Olivna, un producteur d’huile d’olive biologique basé dans les hauteurs du Kef, fait face à la situation avec calme et assurance.

« Appuyés par le projet Mashrou3i, nous résistons tant bien que mal à cette troisième vague », explique Oussama. « Depuis avril dernier, nous faisons face à la stagnation des marchés mondiaux et nous attendons la reprise des secteurs de la grande distribution et de la restauration. »

Pour la famille Belhadi, comme pour de nombreuses familles tunisiennes, la production d’huile d’olive est une tradition séculaire, transmise de père en fils.

« A travers Olivna, nous avons souhaité valoriser ce produit noble, faire de notre huile d’olive un produit par excellence, exporté aux quatre coins du monde », explique Oussama. « Je me suis investi durant plusieurs années. J’ai participé à des formations de dégustation, d’analyses et j’ai appris à maîtriser les différentes qualités d’huile d’olives. »

Diplômé en comptabilité, Oussama a travaillé durant plusieurs années dans le domaine de la finance, ainsi que le secteur industriel, avant de décider de quitter son emploi en 2012 pour se consacrer entièrement au lancement d’Olivna. Aujourd’hui, il travaille en étroite collaboration avec deux associés, l’un en Tunisie et l’autre aux États-Unis. Une étude de marché menée par le trio a révélé l’énorme potentiel du marché américain. En 2016, après 4 ans de construction de l’usine et l’installation du laboratoire, Olivna était fin prête pour démarrer l’exportation.

« Ma rencontre avec un expert du projet Mashrou3i en décembre 2019 m’a facilité l’exportation de mon produit vers les États-Unis et le Royaume-Uni », poursuit Oussama. « L’obtention de la certification du British Retail Consortium Food (BRC Food) est une barrière à l’entrée pour de nombreuses entreprises de ce secteur. L’assistance technique fournie par Mashrou3i nous a permis d’obtenir cette certification, nous ouvrant ainsi la voie pour entrer sur ces marchés. »

Actuellement, les États-Unis sont le plus grand importateur d’huile d’olive au monde. En 2019, la Tunisie a exporté près de 47’000 tonnes vers ce marché clé. Malgré qu’une importante quantité d’huile d’olive soit exportée en vrac, de nouveaux exportateurs d’huile d’olive tels qu’Olivna, acquièrent toutefois aujourd’hui un avantage concurrentiel grâce à la qualité supérieure de leurs produits, leurs caractéristiques sensorielles, et leurs certifications en matière d’agriculture biologique et de sécurité alimentaire, mais également grâce au packaging de leurs bouteilles et à un storytelling étudié.

Malgré la stagnation des marchés mondiaux, Oussama reste positif quant à l’avenir de son entreprise. Olivna a pu conserver ses 10 emplois permanents, en plus des 30 employés saisonniers qu’elle emploie durant la saison de récolte des olives. Avec la certification BRC et un nombre croissant de prix décernés lors de prestigieux concours internationaux d’huile d’olive, son olive extra vierge biologique continue de gagner des clients dans le monde entier. Outre le marché américain, Oussama exporte également vers la France, la Suisse, le Japon et le Moyen-Orient.

« A travers Mashrou3i, nous bénéficions actuellement d’une étude marketing qui nous permettra d’identifier de nouveaux marchés pour Olivna », déclare Oussama avec enthousiasme. « L’avenir apportera certainement de nombreux changements mais nous sommes confiants quant à la croissance du secteur de l’huile d’olive tunisien et de notre entreprise. »