Mashrou3i

News

Analyna Confection, gardienne des oasis

mars 8, 2022

C’est dans la grande palmeraie de Tozeur, que Naouel Hammi est née et a grandi. Une région touristique, qui tire principalement ses revenus de l’agriculture oasienne avec la culture de dattes. Naouel est femme au foyer et mère de trois enfants. Il y a trois ans, elle décide à 42 ans de réaliser un vieux rêve. Comme beaucoup de femmes fortes du sud de la Tunisie, elle devient entrepreneure, et lance sa propre unité textile « Analyna Confection », spécialisée dans les moustiquaires spécifiques, et qui vient à protéger les dattes de sa région.

Dans toutes les régions de la Tunisie, les femmes étudient et réussissent dans les études. Une fois mariées, elles sont nombreuses comme Naouel à se consacrer à leurs familles et à l’éducation de leurs enfants, particulièrement dans le Sud.

« J’ai eu mon Bac lettres puis j’ai étudié l’informatique à 20 ans, annonce fièrement Naouel. Aujourd’hui je mets tout ce potentiel dans la réussite de mon projet. L’opportunité s’est présentée à moi en discutant avec une amie, celle de concourir à un appel d’offre du GIF, pour coudre les moustiquaires destinées à protéger les palmiers de la région de Tozeur. »

La saison de protection des palmiers-dattiers démarre généralement au début de l’été dans toutes les oasis.  Afin de les préserver contre les mauvaises conditions climatiques, les palmiers sont couverts de moustiquaires les protégeant des pluies et sauvegardant la qualité et la valeur nutritive des dattes.

A part enfiler le fil dans une aiguille, Naouel n’avait aucune connaissance en matière de confection textile, mais elle a tout appris très rapidement. Encouragée et aidée financièrement par sa famille, elle commence son apprentissage dans la couture. Elle loue un local, l’équipe avec 15 machines, candidate à l’appel d’offre pour la fabrication d’un lot de 200’000 moustiquaires et se lance dans la formation professionnelle de ses 15 employées.

« Être une femme au sud et se lancer du jour au lendemain dans un business n’est pas chose facile. C’est un challenge au quotidien pour braver les difficultés, trouver des solutions et surtout pour honorer ses engagements, là où la femme est surtout perçue comme le tenant du foyer et de l’éducation des enfants.  Sans expérience et sans être du domaine je suis entrée comme on dit par la grande porte. Je suis fière d’avoir contribué sans connaissances particulières du métier, pour deux années de suite 2019 et 2020, à la sauvegarde de la production des palmiers dattiers. »

La rencontre avec Mashrou3i l’été dernier a été déterminante pour Naouel. Elle apprend que le défi ne se situe pas seulement dans le lancement de son entreprise, mais surtout dans la consolidation de ses acquis et la progression.

« Mon aventure continue avec Mashrou3i. J’apprends qu’il faut dépasser la faiblesse de l’activité saisonnière et diversifier mon activité pour travailler tout au long de l’année. Le travail avec le coach du projet m’a aidé à identifier un créneau porteur celui de la lingerie où je serai formée rapidement sur les ABC de ce métier. »

Naouel bénéficiera d’une formation accélérée de deux semaines dans son atelier où elle travaillera grâce à des logiciels à la conception et la réalisation de modèles, de même qu’elle profitera des conseils d’un formateur expérimenté en la matière.

« Gérer une entreprise sans en avoir les qualifications requises a été vraiment très challengeant en ce qui me concerne. Grâce à Mashrou3i, j’ai pu surmonter le gap de la gestion et de la commercialisation, étant novice en la matière. Malgré les restrictions liées à la crise du COVID-19, j’ai pu bénéficier en ligne d’une formation sur le marketing et les réseaux sociaux, de même que j’ai pu bénéficier d’une formation en présentiel sur la gestion courante de mon entreprise qui m’aide maintenant au quotidien. »

Naouel est actuellement en phase d’aménagement d’un atelier attenant à sa maison. Sa vision pour l’avenir est claire et toute tracée pour réussir. Elle teste d’ores et déjà des échantillons pour la lingerie de maison et compte travailler sur son image de marque avec l’appui de Mashrou3i.