Mashrou3i

News

Un savoir transmis de mère en fille, au coeur des traditions Tunisiennes

octobre 13, 2021

Durant la saison estivale, les festivités de mariages battent leur plein dans le sud de la Tunisie. C’est à cette période de l’année que Salwa Khalfi est le plus occupée ; elle prépare les commandes des « Es-skhab », ces colliers et autres accessoires décoratifs très prisés par les mariées de Djerba, Tataouine ou même de Tozeur.

« Le « Skhab », » confie Salwa, « est un bijou incontournable de la mariée dans le sud tunisien. C’est la pièce maîtresse de son trousseau. La mariée le porte la nuit du « Skhab », celle où elle se prépare à quitter le domicile parental pour celui de son époux. »

Depuis toute petite, Salwa s’inspire des femmes artisanes de sa communauté, comme sa mère ou sa tante qui avec leurs petites mains de fées façonnent l’ambre gris, y mêlant une pâte parfumée à base de clou de girofle, et d’autres ingrédients dont elles transmettent jalousement le secret sur des générations.

« Il y a trois ans de cela, j’ai testé mon premier produit phare le chapelet à base de skhab  à l’occasion du Mouled, qui a fait un tabac sur les réseaux sociaux. J’ai aussitôt décidé de faire de cette activité artisanale et transmis de mère en fille, mon métier, en y agrémentant les accessoires fabriqués par mes soins par un côté tendance et moderne qui répond plus aux envies des femmes d’aujourd’hui. »

Salwa passe aussitôt à l’action. Elle prend avis auprès d’une institution d’appui pour se lancer dans l’entrepreneuriat, apprendre comment affiner son idée de projet, travailler son business model et vendre ses produits. Elle y a mis tant d’ardeur et de bonne volonté qu’elle a fini par être sélectionnée par une ONG de la région pour l’obtention d’une subvention de financement.

« Mon ambition et ma persévérance ont été payant pour le succès de mes créations. Les experts du projet Mashrou3i ont cru en moi et en mon potentiel, ils m’ont soutenue pour transformer mon activité artisanale en une jeune entreprise florissante. »

« Accompagnée et conseillée par mon coach régional, » souligne Salwa « j’ai lancé sur les réseaux sociaux « Chamchouma pour les industries artisanales » qui devrait s’imposer dans les années à venir comme une marque artisanale de skhab tendance. J’ai bénéficié d’une formation en finance et une autre en marketing et communication me permettant d’offrir et de gérer à distance les commandes sur mes créations. »

Salwa a déjà testé ses produits dans les foires artisanales à Tunis et aussi dans la région, ils rencontrent un réel succès et dénotent de la valeur portée par les consommateurs tunisiens aux produits issus d’un héritage culturel ancestral. « C’est le moment de lancer mon showroom à Médenine, pour répondre à la demande croissante de beaucoup de femmes de la région qui demandent un large choix de bijoux et accessoires. »

Salwa continuera à bénéficier de l’aide et l’appui de Mashrou3i pour faire connaître ses créations à travers son showroom « Chamchouma ». Elle profitera pour cela de l’aide d’un expert dans la conception d’emballages adaptés à ses créations, de même qu’elle sera assistée pour réaliser le shooting de ses produits et l’ouverture de sa boutique.

L’avenir reste prometteur pour Salwa qui ne manque pas une occasion pour valoriser ses créations en sakhb et celles de sa région, comme à travers sa participation à l’évènement « Livre d’or de l’artisanat Maghrébin » tenu fin août à Djerba. « Ce type d’évènement me permet de faire connaître les créations « chamchouma » à l’international et rêver pourquoi pas un jour de réaliser mon rêve en exportant mes produits à l’étranger. »