Mashrou3i

News

L’action climatique à Sidi Bouzid

mars 8, 2022

Dans un monde où les hommes règnent encore sur les activités industrielles et de terrain, Imen Jabli, jeune ingénieure de la région de Sidi Bouzid, prouve qu’avec ses compétences et son ambition, une femme peux non seulement diriger et mener des activités professionnelles avec succès, mais aussi avoir un impact positif sur son environnement et favoriser le développement durable.

A tout juste 30 ans, Imen est la fondatrice d’INARA. INARA est une société qui réalise l’étude, la conception et l’installation de panneaux photovoltaïques. Basée à Sidi Bouzid, la société couvre toutes les régions centre du pays de Sidi Bouzid à Gabès, en passant par Kairouan. Elle est destinée essentiellement aux particuliers, aux industriels et surtout aux agriculteurs à qui elle propose une solution de pompage solaire efficace et durable.

« Au départ, j’étais motivée à travailler à partir de ressources 100% tunisiennes. Mais malheureusement, les marques locales de panneaux photovoltaïques n’assurent pas la qualité de produit. J’ai donc décidé de me fournir uniquement avec des matières produites en Allemagne et adaptées aux chaleurs intenses des régions arides du pays, afin d’assurer la qualité de mon service et sa durabilité. »

Diplômée en ingéniorat de ressources renouvelables en 2016 à l’Institut national d’Agronomie de Tunis, Imen a démarré son parcours professionnel d’abord en tant qu’employée dans un bureau d’études à Tunis. Lorsque la pandémie de Covid-19 débute en mars 2020, elle rentre dans sa région natale pour y travailler à domicile durant le confinement. Elle réalise les opportunités qu’offrent les régions du centre du pays en termes de ressources renouvelables.

« En rentrant chez moi, je me suis rendue compte qu’il existait un besoin en solutions photovoltaïques. J’ai alors effectué quelques recherches et démarré ma propre étude de projet. Tout s’est passé d’une façon totalement naturelle. J’étais tout simplement prête à ce moment-là à m’investir dans un projet d’entreprise et malgré le contexte qui pouvait en effrayer plus d’un, je sentais que le moment était venu. »

Avec un auto-financement, elle lance son bureau d’études à Sidi Bouzid en 2021. Aidée par son frère, et assistée par une employée administrative, Imen fait tout de même face à de nombreux défis lors de la création de son entreprise et la prospection de ses clients. Son statut de femme, jeune, qui plus est, ne facilite pas son entrée sur le marché. Avec le sourire et une force de caractère propre à elle, Imen revient sur ses débuts avec beaucoup de lucidité.

« J’ai fait face à de nombreuses difficultés en tant que femme, entrepreneure dans un métier d’hommes ET jeune ! On ne me prenait pas au sérieux et j’avais beaucoup de mal à m’imposer et à avoir de bonnes relations avec mes fournisseurs ou clients. Les inégalités sont très marquées en Tunisie et surtout dans les régions du centre où la Femme n’a pas sa place sur le terrain où à la tête d’une société. Les hommes préfèrent toujours négocier avec les hommes. Un an après, je me suis adaptée à mon environnement et j’ai appris à m’imposer et à mieux gérer mes relations avec les autres. »

A ses premiers pas d’entrepreneurs, Imen a su trouver le soutien du projet Mashrou3i. A travers de multiples formations, elle a amélioré ses compétences techniques et managériales et construit une relation productive avec le coach du projet.

« La formation en photovoltaïque m’a particulièrement aidé à améliorer mes capacités techniques pour assurer le lancement de mes activités. J’ai aussi été appuyée par un coach, qui jusqu’à aujourd’hui est toujours disponible pour répondre à mes questions et m’aider dans mes besoins. »

Imen Jabli force le respect à travers la rigueur et l’ambition qu’elle a développées au cours de son (jusque-là) court parcours entrepreneurial dans une région où s’affirmer en tant que femme leader n’est pas de toutes épreuves.

« Dans 10 ans, je sais où je serai. Je serai femme d’affaires et j’aurai positionné mon entreprise sur le marché tunisien mais aussi développé mes activités sur le marché africain, éduquant les consciences en faveur du développement durable et vert. »

 

Visionnez la participation d’Imen à l’émission El Pitch: