Mashrou3i

News

Cet entrepreneur lance la première agence de tourisme alternatif dans le sud tunisien

août 4, 2020

Mohamed Guemri, jeune passionné des sports extrêmes, lance le 7 février 2020 « South Tunisia Adventure », une agence événementielle et d’organisation de circuits touristiques alternatifs dans le sud Tunisien.

Passionné par sa région, ce jeune scout originaire de Ghomrassen s’est bien préparé avant de lancer son projet d’entreprise innovant dans le tourisme alternatif. Les années qui précèdent la naissance de son projet, Mohamed s’est consacré pleinement à la découverte du Sud Tunisien et a réalisé de nombreux repérages de circuits encore inexplorés qu’il propose aujourd’hui aux amoureux de la nature et des paysages tunisiens.

Alors que le tourisme alternatif est en pleine expansion en Tunisie depuis quelques années, Mohamed a misé sur le cheval gagnant. Avec une évolution de l’offre sur le marché, les touristes internationaux et locaux sont de plus en plus en demande de circuits et séjours inédits et hors du communs, et ce marché de niche représente un fort potentiel créateur d’emplois.

« Des hauteurs de Médenine à Kébili, en passant par les paysages désertiques de Tataouine, toutes nos excursions et activités sont réalisées dans des lieux hors du commun et encore inexplorés pour offrir une expérience unique. Nous disposons de tout le matériel utile pour offrir une expérience unique aux amoureux de la nature. »

« Nous organisons des circuits touristiques hors des sentiers battus pour faire découvrir et redécouvrir la Tunisie autrement. Parmi nos activités, nous proposons des circuits en VTT, des randonnées pédestres, des bivouacs et campings pouvant accueillir jusqu’à 35 personnes, ou encore des dîners berbères aux portes du Sahara. »

L’agence prend très vite son envol et, avec la tenue des festivals et les vacances de Mars, Mohamed gagne 6 clients en quelques semaines. Mais avec l’arrivée de la pandémie de COVID-19, les activités de Mohamed se retrouvent vite à l’arrêt, subissant les conséquences de la fermeture des frontières et de l’arrêt du tourisme local et international.

« Comme tous mes confrères dans le secteur du tourisme, l’arrivée de l’épidémie de COVID-19 et la fermeture des frontières ont été un coup dur pour nos activités. Le tourisme international représente 90% de ma clientèle. Avec l’arrêt de mes activités depuis mars, j’ai dû revoir entièrement ma stratégie commerciale. Aujourd’hui, je mise avant tout sur le tourisme local pour la reprise de mes activités dès septembre. C’est la seule option réaliste qu’il nous est donné. »

Le projet Mashrou3i se tiendra à ses côtés pour le soutenir dans ses démarches de relance de ses activités. Le projet lui fournit également un soutien technique pour développer sa stratégie de marketing et une formation en langue anglaise afin qu’il puisse mieux communiquer avec ses clients. Malgré ce revers, Mohamed espère pouvoir cibler de nouveau les touristes à l’international d’ici 2021.

Visionnez son interview sur EXPRESS FM